• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
24/04/2013

Etude Absentéisme 2012 de Sia Partners : les principaux constats

Aujourd'hui identifié comme un vrai problème ayant des impacts financiers et humains forts, l'absentéisme est à la fois une cause et une conséquence de la dégradation des conditions de travail dans l'entreprise. Depuis plusieurs années, Sia Partners réalise des études comparatives sur cette problématique, afin de mieux comprendre ce phénomène, ses causes, et les solutions pour y remédier.

Modalités de l'étude
En 2012 cette étude a été conduite auprès de l'ensemble des entreprises du CAC 40 (présentes dans l'indice au mois d'avril 2012). Ces sociétés constituent un panel exhaustif des différents secteurs d'activités du pays, et leur situation est souvent représentative de la tendance générale de l'économie des entreprises en France. Le recueil des données a été fait sur la base des publications officielles de ces entreprises de 2010 et 2011, sur le périmètre Groupe et France.

Analyse quantitative
Si des données sur l'absentéisme sont effectivement publiées par les entreprises, elles n'en sont pas pour autant facilement exploitables d'un point de vue quantitatif[1]. Ainsi, du fait de la diversité des méthodes adoptées pour le choix de l'indicateur, du périmètre, ou encore des différents types d'absences à intégrer dans la notion même d'absentéisme, certaines entreprises ont dû être écartées du panel afin de conserver une certaine homogénéité dans les données comparées. De ce fait, seules 23 des entreprises du CAC 40 ont été retenues pour la partie d'analyse quantitative de cette étude.

Un taux d'absentéisme stable
Le taux d'absentéisme moyen pour les 23 entreprises du panel est de 4,3% en 2011, ce qui est tout à fait honorable puisqu'on estime que le taux d'absentéisme structurel incompressible varie entre 4 et 6%. Plus faible dans les secteurs de l'énergie et de l'industrie, l'absentéisme atteint son pic dans le secteur de l'hôtellerie.

Image 1 : taux d'absentéisme 2011 - classement par secteur (et nombre d'entreprises par secteur)

L'absentéisme est à la baisse dans 57% des 23 entreprises du panel, ce qui est très positif. Cependant, à la hausse comme à la baisse, le volume global de l'absentéisme évolue faiblement, oscillant entre -1,1% et + 0,49%, avec une évolution moyenne de -0,06%.

Analyse qualitative
Choix du périmètre
Contrairement à l'analyse quantitative, l'analyse qualitative ne s'intéresse pas aux chiffres en eux-mêmes, mais aux caractéristiques de ces chiffres (présence ou absence de données, qualité et pertinence des données présentées,...). De ce fait, l'analyse qualitative peut - et doit, si l'on souhaite qu'elle soit pertinente - être effectuée sur l'ensemble du panel. Cette partie de l'étude a donc été effectuée sur l'ensemble des entreprises du CAC 40.

Pertinence des données communiquées
Trois critères ont été étudiés pour analyser la pertinence des données communiquées :

  • Présence de données chiffrées : toutes les entreprises ne présentent pas publiquement leurs chiffres sur l'absentéisme, et la publication de données est donc un signe de la prise en compte de cette problématique. Les entreprises du CAC 40 ont bien identifié le phénomène de l'absentéisme, puisque 32 entreprises sur 40 publient des données relatives à l'absentéisme dans la documentation étudiée.
  • Affichage d'une tendance 2010-2011 : l'affichage d'une tendance d'une année sur l'autre signifie que l'entreprise s'intéresse à ce sujet depuis au moins 1 an, puisqu'elle a les chiffres et peut les comparer, et également qu'elle souhaite mesurer sa progression. 26 entreprises sur 40 publient une tendance entre 2010-2011. Cela représente plus de 80% des entreprises qui publient des données.
  • Précision du périmètre choisi pour les chiffres : une entreprise qui énumère les types d'absences qu'elle inclut dans le périmètre de l'absentéisme est une entreprise qui a réfléchi à la signification de l'absentéisme, et à la problématique spécifique qu'elle souhaite aborder. 12 entreprises sur 40 seulement précisent explicitement les types d'absences compris dans leur calcul de l'absentéisme.

Elaboration de plans d'action préventifs
Au-delà de l'analyse de la publication des données, il est intéressant d'étudier les différentes actions mises en oeuvre par les entreprises pour répondre au problème de l'absentéisme.

  • Pré-requis: fixation d'objectifs : l'entreprise qui se fixe un objectif sur le cours ou long terme a une politique de gestion de l'absentéisme dynamique et engagée. Il est à noter que si quelques rares entreprises annoncent souhaiter diminuer leur taux d'absentéisme, aucune des entreprises du CAC 40 ne présente dans la documentation étudiée d'objectif chiffré.
  • Mise en oeuvre d'actions concrètes : la mise en oeuvre d'actions concrètes de gestion de l'absentéisme montre que l'entreprise a une démarche proactive de lutte contre ce phénomène. 9 entreprises seulement sur 40 déclarent avoir pris des mesures spécifiques pour lutter contre le phénomène de l'absentéisme en 2011, mais aucune ne rentre réellement dans le détail dans la documentation étudiée. 3 grands types d'actions ont cependant pu être recensés au cours de cette étude: la signature d'accords, les actions de sensibilisation, et les travaux directs sur la pénibilité.

Conclusion : un bilan mitigé

Une communication peu ciblée sur l'absentéisme... qui s'invite dans des enjeux plus globaux de conditions de travail
On peut déplorer le manque de communication des entreprises en matière de gestion de l'absentéisme, même chez celles qui semblent les plus engagées. Néanmoins, même si le lien n'est pas toujours explicitement fait avec l'absentéisme, la majeure partie des entreprises met l'accent sur les thématiques de santé et de sécurité au travail, et toutes détaillent les nombreuses mesures prises en termes d'amélioration des conditions de travail... ce qui a un impact certain sur le phénomène de l'absentéisme.

des efforts qui paient lorsque les entreprises s'impliquent sur le sujet!
Afin d'analyser le degré de maturité des entreprises sur la problématique de l'absentéisme, Sia Partners a noté l'ensemble des entreprises du panel sur la base de 7 critères qualitatifs (cf. tableau ci-après).


Tableau 1 : critères de notation des entreprises


Image 2 : impact de l'implication des entreprises sur l'absentéisme

En mettant en corrélation d'une part la note d'analyse qualitative obtenue par les 9 meilleures entreprises, et d'autre part leur taux d'absentéisme 2011 ainsi que leur évolution sur l'année 2010-2011, on s'aperçoit que 7 entreprises sur 9 ont vu leur taux d'absentéisme diminuer entre 2010 et 2011, et/ou présentaient en 2011 un des taux d'absentéisme les plus faibles de l'étude.


[1] Source : Etude Sia Partners sur les rapports RSE des entreprises du CAC 40/
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top