• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
24/02/2017

Un programme innovant d'accélération et d'accompagnement au changement des PME de l'aéronautique - Interview croisée entre François Perret, DG Pacte PME et Gilles Widawski, PDG d'ITC Elastomères

En 2016, Sia Partners a accompagné 30 PME du secteur de l’aéronautique dans le cadre d’un programme de développement de 12 mois piloté par l’Association Pacte PME : le Programme Promotion Clément ADER.

Cette mission a fait intervenir l’UC RH & Change avec l’appui de Sia Institute, en collaboration avec les UC TIR & Procurement. Sia Partners a ainsi appuyé Pacte PME dans la modélisation et la conduite du diagnostic 360° des PME, dans la réalisation des cycles thématiques d’accompagnement au changement des PME (vision stratégique, performance opérationnelle et RH, open innovation, consolidation et diversification d’activités…), et plus globalement dans la participation à l’animation du programme.

À l’heure du bilan, retour sur les principes clés de ce programme, au travers d’une interview croisée entre François Perret, Directeur Général de Pacte PME, et Gilles Widawski, Président Directeur Général d’ITC Elastomères, dirigeant de l’une des PME bénéficiaire du programme.

Pacte PME est une association à gouvernance paritaire créée en 2010 et présidée par Christophe de Maistre, président de Siemens France. Elle regroupe aujourd’hui 56 grands comptes publics et privés et une quarantaine d’organisations professionnelles et pôles de compétitivité. L’objectif de ses membres est de soutenir le développement des PME françaises pour qu’elles accèdent au statut d’ETI. Les grands comptes membres s’engagent dans une démarche de mobilisation des PME à offre différenciée et à potentiel de croissance.

ITC Elastomères fait partie d’APS Groupe, groupe de PME technologiques et industrielles, comptant deux métiers principaux, le traitement de surfaces et les élastomères, pour les segments de marché de l’aéronautique, l’aérospatial, l’automobile. La société, qui comprend 200 salariés, a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 20 millions d’€, Les activités d’innovation d’APS représentent 5 à 7% du CA, en lien fort avec le tissu des pôles de compétitivité. APS est membre du réseau Mécapole

Pourquoi avoir fait le choix de vous engager dans le programme ADER ?

Gilles Widawski : « Ce qui nous a attirés dans ce programme est « l’effet promotion » de PME issues du même secteur industriel, sur des métiers parfois très proches, avec des tailles souvent similaires, qui mutualisent leurs problématiques. Cela nous a permis de créer un réseau de PME riche en échanges de bonnes pratiques, en benchmark et en réflexions croisées. Ces échanges se poursuivent et débordent du cadre du Programme Promotion Clément ADER puisqu’ils nous conduisent à explorer ensemble des opportunités business. La particularité du programme ADER est d’être réellement structurant pour le renforcement de la PME sur toutes ses dimensions. C’est un « accélérateur de PME ». J’avais connaissance d’accélérateurs pour les start-ups, mais je ne savais pas que cela existait aussi pour les PME. ADER est non seulement adapté à la maturité des PME, mais il va aussi plus loin que la plupart des programmes de renforcement destinés aux start-ups. »

“ La particularité du programme ADER est d’être réellement structurant pour le renforcement de la PME sur toutes ses dimensions. C’est un « accélérateur de PME » ”

François Perret : « Si nous avons voulu créer un programme d’accompagnement des PME, c’est parce que nous sommes convaincus qu’un entrepreneur de croissance ne peut pas avancer seul : sa force, c’est son réseau, et sa capacité à identifier dans son écosystème les opportunités qui lui sont proposées et sur lesquelles il peut s’appuyer. Il ne s’agit pas uniquement de proposer aux entrepreneurs un accompagnement financier. Nous sommes persuadés que la clé du développement, pour un entrepreneur, passe par un accompagnement global : être capable de renforcer sa stratégie, sa force de frappe commerciale, sa façon d’appréhender son écosystème. »

Nous sommes convaincus qu’un entrepreneur de croissance ne peut pas avancer seul : sa force, c’est son réseau, et sa capacité à identifier dans son écosystème les opportunités qui lui sont proposées et sur lesquelles il peut s’appuyer ”

Le programme ADER a-t-il répondu à vos attentes ?

Au-delà de la création d’un solide réseau de PME du secteur aéronautique, ce programme nous a offert le privilège de développer des relations de proximité avec les grands groupes ”

Gilles Widawski : « Le programme est un succès tant dans son approche que par sa capacité d’adaptation aux attentes des uns des autres. Au-delà de la création d’un solide réseau de PME du secteur aéronautique, ce programme nous a offert le privilège de développer des relations de proximité avec les grands groupes, ce qui était l’un de mes objectifs de départ[1]. Nous avons eu accès pendant toute la durée du programme à des ressources de très bon niveau issues de Safran, Thalès et Airbus. Ce volontarisme des grands groupes est un facteur clé de réussite du programme. Nous continuons à échanger avec eux aujourd’hui et, preuve du changement d’approche en cours, nous ne les appelons plus les « donneurs d’ordre ». Le programme nous a permis de rencontrer au fil de l’eau des experts de très haut niveau sur différentes thématiques de renforcement et d’en tirer des bénéfices rapides. Par exemple, sur l’international, nous avons eu accès à la direction de Business France et ses outils financiers qui accompagnent le développement à l’international. Très concrètement, cela m’a permis de prendre la décision d’ouvrir un bureau sur la zone Benelux. »

François Perret : « Les retours très positifs à l’issue du programme de la part des participants tiennent à plusieurs facteurs. En premier lieu, nous avons réuni les conditions partenariales indispensables à la construction et à la réussite du programme, en rassemblant les grands acteurs de la filière aéronautique. En deuxième lieu, dans la mise en œuvre du programme, le format interactif, par petits groupes, avec un séquencement rapide autour d’apports très concrets, a beaucoup plu aux participants. Enfin, il s’est vraiment créé un esprit d’équipe entre les participants, les partenaires et Sia Partners. Cela nous a permis de créer un climat ouvert, permettant de vraiment se dire les choses. Une « communauté ADER » s’est peu à peu constituée, avec la volonté d’une partie des participants de continuer à travailler ensemble et à échanger au-delà même du programme. »

Quelles suites voyez-vous à ce programme ?

Nous avons beaucoup de projets en cours avec les membres de cette nouvelle « communauté ADER » "

Gilles Widawski : « Nous avons beaucoup de projets en cours avec les membres de cette nouvelle « communauté ADER ». Ce sont des projets qui se sont construits au fil de nos discussions, déjeuners, visites de sites, etc. Nous étudions, par exemple, des opportunités d’installation groupées dans de nouvelles zones géographiques, et des offres de packaging de technologies pour renforcer nos positionnements respectifs. Nous sortons de cette expérience unique avec la volonté de passer au statut d’ETI et la claire conscience que la phase de transition vers ce statut implique pour nous des transformations importantes. À cet égard, nous avons encore beaucoup à apprendre de l’évolution des grands groupes et du benchmark que nous pouvons réaliser entre membres de la communauté ADER. »

François Perret : « Nous avons désormais une responsabilité vis-à-vis des sociétés que nous avons accompagnées et qui veulent aller encore plus loin. Nous les appuierons dans la mise en œuvre de leurs stratégies de renforcement tout en animant la communauté d’intérêts ADER par des modalités innovantes. Nous voulons ainsi continuer à apporter une réelle valeur ajoutée à la filière aéronautique, malgré des moyens contraints. Et nous réfléchissons à adapter le programme aux autres filières qui ont montré leur intérêt pour sa mise en œuvre dans leur écosystème propre (ferroviaire, BTP, agro-alimentaire…). » 

 

[1] Ce programme partenarial à forte visibilité auprès des grands comptes et acteurs de la filière a regroupé 8 partenaires autour de Pacte PME : trois grands comptes de la filière (Airbus, Safran, Thales), des organisations professionnelles (Gifas, Pôle ASTech), un opérateur public (Business France), une association favorisant le développement économique des Quartiers (Adive) et une association tournée vers le développement des PME innovantes (Comité Richelieu).  

 

Chiffres clés : 

  • 30 PME engagées dans le Programme dont 18 sont implantées dans des Quartiers Prioritaires de la Ville ou à proximité et 71% sont des reprises d’entreprise.
  • 60 % des sociétés sont des industries, 57 % ont plus de 15 ans d’existence et 60 % ont moins de 50 salariés.
  • 97 % des PME se déclarent satisfaites du programme.  
  • 57 % des PME ont vu leur effectif croitre depuis le lancement du programme, 41 emplois ont été créés, soit une croissance de +4%.
  • 53 % des PME ont connu une augmentation de leur chiffre d’affaires entre 2015 et 2016. 

  Gilles Widawski : 

  • Depuis 2014 – President and CEO, APS Groupe
  • Auparavant, il a dirigé des PME en France et aux Etats-Unis, après une carrière Grand Groupe chez Essilor, Alcatel et Nexand
  • Depuis 2008 Conseiller du Commerce Exterieur de la France

François Perret : 

  • Ancien élève de l’ENA (promotion Robert Badinter), il est Directeur général de Pacte PME depuis février 2015
  • Il est l’auteur de “Pour en finir avec la stagnation économique française” (L’Harmattan, février 2017)
  • Auparavant, il avait évolué au Ministère de l’Economie et des Finances, notamment en tant que Conseiller PME de la ministre en charge des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique (2012-2014)
0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top