• Print
  • Decrease text size
  • Reset text size
  • Larger text size
07/02/2018

La qualité de vie au travail aux frontières de la responsabilité sociale ?

Renouvelée chaque année depuis 2010, l’étude RSE de Sia Partners s’attache à comparer le niveau d’implication des entreprises du CAC 40 au travers d’une analyse détaillée de leur communication RSE. Retrouvez un extrait du chapitre Qualité de Vie au Travail de notre étude RSE 2017.

Outre des obligations réglementaires souvent complexes en matière de sécurité, le champ très large de la santé, sécurité et qualité de vie au travail renverse le paradigme normatif pour confier à l’employeur le soin de définir sa propre vision de la responsabilité sociale. Ici plus que jamais, le modèle de l’employeur socialement responsable est conditionné tant par la nature de l’activité exercée – industrielle ou tertiaire – que par l’appréciation éthique des frontières entre la responsabilité de l’entreprise et la vie privée des collaborateurs.

#QUOTE

"Une entreprise ne peut être durable que lorsqu'elle s'intéresse aux besoins du salarié afin de permettre à chacun d'être au service de ses clients" Alain André, Directeur des Ressources Humaines en charge du contrat social au sein du groupe Orange

Extraits de l'étude

Sans surprise, les entreprises exerçant une activité à risque mortel se distinguent. Elles sont ainsi 9 sur 20 à satisfaire aux 5 critères essentiels : communiquer ses objectifs, les suivre, s’appuyer sur des normes reconnues (OHSAS 18001), déployer des formations et constater une diminution effective de l’accidentologie. La prévention des risques physiques, troubles musculo-squelettiques au premier plan, se traduit par l’attention portée à l’ergonomie des postes de travail pour 23 entreprises, sans distinction liée à l’activité. A contre-courant des tendances médiatiques, la prévention des risques psychosociaux rencontre un succès mitigé, seul 50% du panel communiquant sur la réalisation de diagnostics.

13 entreprises se distinguent par leur engagement centré sur le travail en adressant à minima 3 des thématiques suivantes : télétravail, espaces de travail, transformation digitale, organisation du travail et déconnexion. A mi-chemin entre travail et hors travail, 22 entreprises s’engagent pour la conciliation des temps de vie par le respect de la parentalité ou l’instauration d’horaires flexibles. Entre néo-paternalisme et intrusion, l’intervention des entreprises dans la sphère privée au travers de politiques centrées sur l’épanouissement personnel interroge les limites de la responsabilité sociétale. La santé publique demeure la première préoccupation (22 entreprises).

22 entreprises sur 40 communiquent sur le télétravail en 2016

Au-delà des avantages liés à la conciliation des temps de vie, l’avènement du télétravail s’inscrit plus largement dans une logique de transformation digitale et d’innovation des modes de travail. Voir à ce titre « Le télétravail et la transformation des organisations », Sia Partners 2016.

 

 

 

  • L’étude RSE de Sia Partners

    Renouvelée chaque année depuis 2010, l’étude RSE de Sia Partners s’attache à comparer le niveau d’implication des entreprises du CAC 40 au travers d’une analyse détaillée de leur communication RSE. Elle mesure en outre le degré de maturité des entreprises sur 3 thématiques du volet « Social » de la RSE : la diversité ; la formation et la santé/sécurité au travail. Les entreprises sont-elles toutes au même niveau ? Quelles sont les meilleures pratiques du marché ? Cette étude se base sur un échantillon composé de l’ensemble des entreprises présentes dans le CAC 40 au 31 décembre 2016. Elle inclut des témoignages d’entreprises engagées pour la RSE : Orange, L’Oréal, Axa et Unibail-Rodamco.

0 commentaire
Poster un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image.
Back to Top